null

Et vous, vous faites quoi le 19 janvier 2038 à 3h14 du matin? C’est loin, non ? Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas pour une invitation. J’espère d’abord pour vous comme pour moi que la vie ne nous aura pas trop fait de mal. Si je vous demande ça, c’est simplement pour vous prévenir, mais vous pourrez difficilement faire comme si vous ne le saviez pas !

Ce qui va arriver dans nos vies, se nomme “le bug de l’an 2038″. Un bug informatique similaire au bug de l’an 2000 et qui pourrait potentiellement perturber tous les systèmes d’exploitation et les programmes qui utilisent une représentation des dates en 32 bits.

Le problème concerne des logiciels qui utilisent la représentation POSIX du temps, dans laquelle le temps est représenté comme un nombre de secondes écoulées depuis le à minuit (0 heure) temps universel. Sur les ordinateurs 32 bits, la plupart des systèmes d’exploitation concernés représentent ce nombre comme un nombre entier signé de 32 bits, ce qui limite le nombre de secondes à 231 − 1, soit 2 147 483 647 secondes (01111111 11111111 11111111 11111111 en binaire). Ce nombre maximum sera atteint le à h 14 min 7 s (temps universel). Dans la seconde suivante, la représentation du temps « bouclera » (10000000 00000000 00000000 00000000 en binaire) et représentera −2 147 483 648 en complément à deux, et ainsi l’ordinateur affichera la date du .

Y’a-t-il une solution ?

Le passage à un timestamp sur 64 bits introduirait une nouvelle date butoir se situant au dimanche 4 décembre 292 277 026 596 ap. J.-C. à 15 h 30 min 08 s (soit environ 21 fois l’âge de l’univers) et résoudrait donc le problème, car les 64 bits permettraient à l’ordinateur de pousser la limite à 263 − 1 secondes. On est large, non?

Si vous avez survécu, il vous reste pas mal de bug à gérer, allez, je vous laisse ça dans le coin : les bugs qui nous attendent

source :

https://www.coinduweb.net

Chriskelso