J’étais parti pour apprendre un nouveau métier, une nouvelle façon de voir le monde (numérique) qui m’entoure et monter en compétences pour devenir la personne que tout le monde s’arracherait. Mais entre-temps, j’ai rajouté une corde à mon arc…

Apprendre c’est bien, mais transmettre c’est encore mieux. Mais si vous connaissez, le fameux proverbe “quand un homme a faim, mieux vaut lui appendre à pêcher que de lui donner un poisson”. Eh bien vous me croirez ou pas, mais au bout de deux mois et demi de formation, on nous a appris à pêcher. Enfin presque…

Remplacez le poisson, par l’initiation au code et le pêcheur par votre fidèle et dévoué serviteur et vous comprendrez mieux de quoi je vous parle.

Tolbiac-Goscinny--2312

Rendez-vous est pris le mardi 14 juin en début d’après-midi pour mon initiation au code, mais cette fois-ci dans le rôle de formateur. Face à moi et au reste des apprenants, une dizaine de collégiens qui viennent nous rendre visite pour en apprendre un peu plus sur le métier de développeur. Après une présentation de la formation, des projets déjà terminés et de ce qui nous attend encore, l’heure de leur premier cours de pêche…euh, de code, est enfin arrivée.

Le hasard faisant bien les choses, l’un des collégiens présents se rapproche de moi pour en savoir un peu plus. C’est devant Code Combat que ce jeune homme va apprendre ses premières lignes de code. Après un début timide où il tente de comprendre comment tout cela marche, les progrès se font sentir. Les niveaux passent et après quelques minutes, il gère ça comme s’il avait fait ça toute sa vie. Tant de progrès en si peu de temps grâce à son merveilleux formateur… Coïncidence, je ne crois pas !

Une nouvelle expérience fort intéressante et que j’aurai la possibilité de conforter lors des prochaines Portes Ouvertes de l’école :

Chriskelso